L’ALLIANCE CANADIENNE DE L’EPILEPSIE RÉPOND À
L’HISTOIRE VIRALE BON SAMARITAIN

Deirdre Floyd, présidente de l’Alliance canadienne de l’épilepsie: “Rien ne devrait être placé dans la bouche d’une personne ayant une crise”.

Pour publication immédiate – 7 juin 2017

En réponse à une histoire virale récente concernant un homme de l’Illinois qui saute dans la fenêtre d’une voiture pour sauver un conducteur qui subit une crise, l’Alliance canadienne de l’épilepsie voudrait combattre certaines informations trompeuses contenues dans l’histoire. La « Associated Press » a rapporté que l’homme, Randy Tompkins, “a mis deux doigts dans la bouche du conducteur convulsif pour l’empêcher d’avaler sa langue”.

Si quelqu’un fait une crise, NE RIEN mettre dans la bouche.

Contrairement à la croyance populaire, une personne ayant une crise ne peut pas avaler sa langue. Tenter de forcer un objet étranger dans la bouche de quelqu’un lors d’une crise peut causer des dommages sérieux aux gencives, aux dents ou à la mâchoire d’une personne.

Une personne ayant une crise convulsive pourrait également mordre par inadvertance les doigts de quelqu’un dans leur bouche.

La communauté de l’épilepsie est préoccupée par le fait que cette histoire envoie un message erroné au grand public et peut entraîner des blessures.

“En tant que personne vivant avec l’épilepsie pour la moitié de ma vie, cela me rend furieuse que ces mythes soient encore signalés comme vrais”, a déclaré Caroline Trimble, une femme de Hamilton.

M. Tompkins devrait être félicité pour son acte de bravoure, car assez souvent, les gens choisissent de ne pas intervenir dans les situations de crises.

Toutefois, si vous fournissez des premiers secours, vous devez toujours vous assurer de votre propre sécurité et de la sécurité d’autrui autour de vous. Toujours évaluer la scène avant d’agir.

Cette histoire est apparue dans American Press, CBS, ABC, Huff Post, People et New York Times ainsi que d’autres médias partout dans le monde.

Pour aider à lutter contre cette désinformation, un guide pour les protocoles de crises est inclus ci-dessous.

– 30 –

Premiers secours:
Nous suggérons fortement que les médias incluent ces astuces dans leurs histoires sur cet incident.

L’Alliance canadienne de l’épilepsie offre ces étapes à suivre si quelqu’un a une crise convulsive:

1. Restez calme. Les convulsions finissent généralement par elles-mêmes.

2. Protéger contre les blessures. Si nécessaire, placer la personne sur le sol et déplacer les objets durs ou tranchants hors de portée. Placez quelque chose de mou sous la tête. Desserrez les vêtements serrés autour du cou et vérifiez pour un bracelet d’identification médicale.

3. Temps de la crise. Si la crise se poursuit pendant plus de cinq minutes ou que la personne a deux convulsions consécutives sans récupération complète entre convulsions, composez le 911. Si c’est est une première crise ou si vous ne savez pas si la personne a l’épilepsie, composez le 911.

4. Roulez doucement la personne sur le côté lorsque la crise convulsive diminue. Cela permet à la salive et à d’autres fluides de s’écouler, ce qui permet de garder la voie aérienne claire. Ne pas retenir la personne.

5. Ensuite, discutez doucement pour réconforter et rassurer la personne, qui peut être confuse. Restez avec eux jusqu’à ce qu’ils deviennent réorientés. La personne aura peut-être besoin de se reposer ou dormir.

6. Autres situations lorsque vous devriez appeler le 911:
● Si la personne est blessée, enceinte ou souffre de diabète.
● Si une crise survient dans l’eau et que la personne aurait pût inhaler de l’eau.
● Si la conscience ou la respiration régulière ne revient pas après la fin de la crise.
● Si la confusion après une crise persiste pendant plus d’une heure.

À propos de l’Alliance canadienne de l’épilepsie
L’Alliance canadienne de l’épilepsie (ACE) est un réseau pancanadien d’organismes de base consacrés à la promotion de l’indépendance et de la qualité de vie des personnes atteintes d’épilepsie et de leurs familles, par le biais de services de soutien, d’information, de mobilisation et de sensibilisation du public. Si vous avez besoin d’aide ou d’assistance, appelez notre numéro sans frais au Canada 1-866-EPILEPSY (1-866-374-5377) pour rejoindre l’agence la plus proche.

Contacts avec les médias:

Deirdre Floyd – Présidente                       Suzanne Nurse, PhD
902-430-3602                                             519-317-9174